Carrot cake vegan et sans gluten, glaçage sans sucre {recettes autour d’un ingrédient #26}

Que diriez-vous d’un gâteau moelleux, presque fondant en bouche, parfumé, épicé, et le tout sans gluten et vegan ? C’est ce que je vous propose aujourd’hui avec cette recette de carrot cake vegan et sans gluten, le tout surmonté d’un glaçage sans sucre, puisqu’il est composé d’un édulcorant naturel (IG bas, apport calorique inférieur à celui du saccharose) mixé finement : le xylitol (extrait de l’écorce de bouleau). La recette du gâteau est tirée du blog Auvertaveclili qu’on ne présente désormais plus ! La prochaine fois que je réalise la recette, j’essaierais d’y rajouter des noix, pour avoir un petit côté croquant !

img_3958

Avec cette recette, je participe au jeu : Recettes autour d’un ingrédient, lancé par les deux blogueuses Samar, du blog Mes inspirations culinaires et Soulef, du blog Amour de cuisine. La marraine du jeu a choisi l’ingrédient : la carotte pour être la vedette de ce mois.

img_3964

Ingrédients : pour un moule carré d’environ 24 x 24 cm.

Pour le gâteau :

  • 120 g de farine de sarrasin
  • 80 g de farine de riz complet
  • 40 g de fécule (pomme de terre pour moi)
  • 200 g de carottes râpées finement
  • 130 g de compote de pommes non sucrée
  • 100 g de sucre blond
  • 50 g de flocons (d’avoine, de riz, de millet… avoine certifié sans gluten pour moi)
  • 160 ml de lait végétal au choix (soja pour moi)
  • 60 ml d’huile végétale neutre (pépins de raisin pour moi)
  • 1 c. à soupe de vinaigre de cidre
  • 2 c. à café de vanille liquide
  • 2 c. à café de cannelle
  • 2 c. à café rases de bicarbonate alimentaire
  • 1 pincée de sel

Pour le glaçage sans sucre :

  • 50 g de crème de coco
  • 130 g de xylitol mixé finement
  • 1 demi jus de citron vert ou jaune

Préparation :

Le gâteau :

  1. Préchauffer votre four à 180° (th.6).
  2. Dans un saladier, battre au fouet le lait végétal avec l’huile, la compote de pommes, le sucre, la vanille liquide, la cannelle, le vinaigre de cidre, le bicarbonate alimentaire et le sel.
  3. Incorporer petit à petit les farines ainsi que les flocons. Bien mélanger.
  4. Verser les carottes râpées et mélanger une dernière fois.
  5. Huiler le moule et y verser la pâte.
  6. Enfourner le carrot cake pour 25 minutes. Vérifier la cuisson en piquant le coeur du gâteau avec la lame fine d’un couteau : cette dernière doit ressortir sèche.
  7. Sortir le gâteau du four et le laisser refroidir puis le démouler. Le laisser à nouveau refroidir complètement sur une grille.

Le glaçage :

  1. Une fois que le gâteau est totalement froid, couper les bords puis le couper en deux parts égales.
  2. Mélanger dans un petit bol le xylitol et la crème de coco. Ajouter un peu de jus de citron. Si le glaçage est trop épais, rajouter du jus de citron, s’il est trop liquide, rajouter du xylitol.
  3. Etaler une fine couche sur la première part de gâteau.
  4. Déposer la deuxième part par-dessus, et étaler une fine couche de glaçage sur le dessus.
  5. Saupoudrer du pralin pour la déco.
  6. Laisser prendre au frigo.

C’est prêt ! Ce gâteau se conserve très bien quelques jours au frigo. N’hésitez pas à le faire revenir un peu à température ambiante avant de le déguster, il n’en sera que meilleur !

img_3957

La liste des autres participants au jeu :

Fondants au chocolat, amande et châtaigne {vegan et sans gluten}

S’il y a bien une chose dont je raffole, c’est le chocolat. Je le mange coulant au petit-déjeuner dans un bowlcake bien gourmand, croquant en petits carrés lors de la pause de 16h (je dois bien avoir au moins 10 ou 15 tablettes de dégustation différentes – noir, blond, lait, avec fruits secs, avec fruits séchés, etc. – pour varier les plaisirs !), ou encore bien fondant en dessert…

Alors imaginez quand je suis tombée sur la recette de ces petits fondants au chocolat, à l’amande et à la châtaigne, qui sont de surcroît vegan et sans gluten, et donc parfaits pour l’éthique ET pour les allergies ou intolérances alimentaires ! J’ai piqué cette recette dans le dernier livre – Carnet de recettes bio, végétales et sans gluten – de la délicieuse Au vert avec Lili que j’ai d’ailleurs eu le plaisir de rencontrer lors d’une séance de dédicaces à Dijon.

Le résultat ? Des petits gâteaux au chocolat fondants en bouche (presque un peu collants, au moins c’est rassasiant !), très gourmands mais pourtant pas trop sucrés ni trop gras. La saveur de l’amande, tout comme celle de la châtaigne, sont très subtiles, ne vous attendez pas à un fondant à la pâte d’amande ou à la crème de marrons par exemple ! Personne ne s’est douté que ces délicieux fondants ne contenaient ni beurre, ni oeufs. On s’est bien régalés !

IMG_3662.jpg

Recette : pour 6 petits fondants

Ingrédients :

  • 120g de chocolat noir à pâtisser vegan + 3 carrés
  • 100g de compote de pommes sans sucre ajouté
  • 60g de purée d’oléagineux (d’amande blanche ou complète, de noisette pour une variante à la noisette…)
  • 30 à 50g de sucre de canne complet type rapadura ou muscovado (selon les goûts)
  • 40g de farine de riz blanc
  • 10g de farine de châtaigne
  • 2 càs d’eau
  • 1 càc de vanille (extrait ou en poudre)

Préparation :

  1. Préchauffer le four à 180°C.
  2. A la fourchette, dans un saladier, mélanger la compote, la purée d’oléagineux, le sucre et la vanille.
  3. Faire fondre les 120g de chocolat avec les 2 càs d’eau au bain-marie. Ajouter le chocolat fondu à la préparation et bien mélanger.
  4. Ajouter la farine de riz puis la farine de châtaigne, mélanger.
  5. Huiler 6 moules à muffins et les remplir de pâte aux 3/4.
  6. Couper les 3 carrés de chocolat en deux. Déposer un morceau au centre de chaque moule (le carré doit être légèrement recouvert de pâte).
  7. Enfourner 12 à 15 min, pas plus. Laisser tiédir avant de déguster. Idée : servez les fondants avec une crème anglaise végétale vanillée, ce sera parfait !

C’est prêt ! Régalez-vous bien 😉

Note : conservez les fondants quelques jours au frigo (à cause de la compote) et réchauffez-les quelques secondes au micro-ondes avant de les déguster. (vous pouvez les déguster froids mais le carré au centre sera figé)

IMG_3656.jpg

Lait d’amande maison

Pour la première fois, j’ai essayé de faire mon lait végétal maison. J’ai choisi un lait d’amande car j’avais dans l’idée de faire des petits pains au lait d’amande. Munie de mon sac filtrant 100% pures fibres naturelles de chanvre Nookit et de mon Personal blender de Tribest, je me suis donc lancée dans la confection de ce délicieux breuvage.

J’ai suivi une recette toute bête qui préconise 100g d’amandes (bio de préférence) pour 1L d’eau de source, et sans sucre ajouté. Eh bien je suis vraiment satisfaite du résultat : rapide à faire, un lait délicieux avec un bon goût d’amande. Et je suis sûre que cela revient moins cher que de l’acheter en briques (= production de déchets, en plus).

IMG_2460

Le plus long en fait, c’est de faire tremper les amandes, car il leur faut minimum 8h de trempage (max 12h) pour pouvoir commencer la germination et ainsi libérer un inhibiteur d’enzyme = apports nutritifs améliorés et digestion facile assurée ! Mais passé ce petit détail, je n’hésiterais plus à faire mon lait végétal maison maintenant, c’est tellement meilleur.

IMG_2447

Recette : pour un peu moins d’1L de lait végétal

Ingrédients :

  • 100g d’amandes bio (ou cajou, noisettes…) trempées pendant 8 à 12h et rincées
  • 1L d’eau de source ou d’eau filtrée

Matériel :

  • un mixeur (pied mixeur, petit robot mixeur… pour moi le personal blender de Tribest)
  • de quoi filtrer (un sac filtrant permet d’éviter un maximum de résidus dans le lait)
  • un grand bol (cul de poule) avec bec verseur pour récupérer le lait

Préparation :

  1. Mixer les 100g d’amandes avec 500ml d’eau pendant 1 min.
  2. Vider la préparation dans votre sac filtrant au dessus d’un grand bol et presser le sac pour extraire le maximum de lait.
  3. Récupérer l’okara* (*résidus d’amandes broyées), le remettre dans le mixeur et mixer à nouveau avec 250ml d’eau. Filtrer.
  4. Répéter l’opération avec les 250ml restant.
  5. Laisser le lait reposer quelques instants avant de le transférer dans une bouteille ou une mason jar (ainsi les petits résidus qui auraient pu passer se retrouveront au fond).

C’est prêt ! Le lait végétal se conserve 4 à 5 jours dans le réfrigérateur.

Vous pouvez l’utiliser dans la préparation de pâtisseries (pains au lait, crêpes, pancakes…) mais aussi pour vos granolas, smoothies et autres gourmandises saines. Ne jetez pas l’okara ! Vous pouvez vous en resservir pour faire d’autres recettes (salées comme sucrées), comme par exemple ces mini cookies healthy à base d’okara.