Crèmes de riz vanille ou chocolat {végétal, sans gluten, sans sucre raffiné} (Recettes autour d’un ingrédient #28)

Que diriez-vous de déguster de petites crèmes végétales à IG bas, à base de riz et donc aussi naturellement sans gluten ? C’est ce que je vous propose aujourd’hui sur le blog, avec deux variantes : chocolat ou vanille, au choix ! C’est sur le blog Lespetitsplatsderose que j’ai trouvé cette recette. Elle est incroyablement simple et rapide à réaliser : on mélange tout, on cuit sur le feu, on verse dans des ramequins et c’est prêt ! Pour moi c’est l’alternative saine et presque zéro déchet aux crèmes desserts du commerce.

Question texture, deux essais, deux résultats différents : les crèmes à la vanille ont été cuites moins longtemps que celles au chocolat. Le résultat : on obtient une crème plus fluide, moins crémeuse (type Danette un peu). La crème au chocolat a donc été cuite plus longtemps et on obtient un résultat plus épais et crémeux. Les deux textures étaient chouettes ; il faut essayer et choisir celle qu’on préfère ! Par contre, avec la farine de riz précuite (ou crème de riz), il y a un petit bémol : on obtient une texture légèrement farineuse. Mais c’est tout à fait acceptable et on a tous bien aimé quand même !

Avec cette recette, je participe au jeu : Recettes autour d’un ingrédient, lancé par les deux blogueuses Samar, du blog Mes inspirations culinaires et Soulef, du blog Amour de cuisine. La marraine du jeu, Julie du blog Passion Cuisine de Julie a choisi l’ingrédient : le riz pour être le thème de ce mois-ci.

Ingrédients : pour 3 petits ramequins

  • 30 g de farine de riz précuite (ou crème de riz)
  • 300 ml de lait de riz nature (ou autre lait végétal)
  • de la vanille
  • du bon cacao en poudre
  • du sucre de coco

Préparation :

  1. Dans une petite casserole, mélanger la crème de riz, le lait végétal, la vanille et le sucre de coco. Tout doit être bien mélangé.
  2. Faire chauffer sur feu moyen-fort pendant environ 5 min en remuant régulièrement comme pour une crème anglaise.
  3. Stopper la cuisson lorsque la texture vous convient : plutôt liquide ou plus épais.
  4. Verser dans des ramequins et filmer au contact. Laisser tiédir puis mettre à refroidir quelques heures au frigo.

Pour la version au chocolat, répéter la même chose en ajoutant 2 càc de cacao en poudre au mélange de base et un tout petit peu plus de lait végétal.

C’est prêt ! Et c’est sain… et délicieux !

IMG_4368

Les participantes :

Carrot cake vegan et sans gluten, glaçage sans sucre {recettes autour d’un ingrédient #26}

Que diriez-vous d’un gâteau moelleux, presque fondant en bouche, parfumé, épicé, et le tout sans gluten et vegan ? C’est ce que je vous propose aujourd’hui avec cette recette de carrot cake vegan et sans gluten, le tout surmonté d’un glaçage sans sucre, puisqu’il est composé d’un édulcorant naturel (IG bas, apport calorique inférieur à celui du saccharose) mixé finement : le xylitol (extrait de l’écorce de bouleau). La recette du gâteau est tirée du blog Auvertaveclili qu’on ne présente désormais plus ! La prochaine fois que je réalise la recette, j’essaierais d’y rajouter des noix, pour avoir un petit côté croquant !

img_3958

Avec cette recette, je participe au jeu : Recettes autour d’un ingrédient, lancé par les deux blogueuses Samar, du blog Mes inspirations culinaires et Soulef, du blog Amour de cuisine. La marraine du jeu a choisi l’ingrédient : la carotte pour être la vedette de ce mois.

img_3964

Ingrédients : pour un moule carré d’environ 24 x 24 cm.

Pour le gâteau :

  • 120 g de farine de sarrasin
  • 80 g de farine de riz complet
  • 40 g de fécule (pomme de terre pour moi)
  • 200 g de carottes râpées finement
  • 130 g de compote de pommes non sucrée
  • 100 g de sucre blond
  • 50 g de flocons (d’avoine, de riz, de millet… avoine certifié sans gluten pour moi)
  • 160 ml de lait végétal au choix (soja pour moi)
  • 60 ml d’huile végétale neutre (pépins de raisin pour moi)
  • 1 c. à soupe de vinaigre de cidre
  • 2 c. à café de vanille liquide
  • 2 c. à café de cannelle
  • 2 c. à café rases de bicarbonate alimentaire
  • 1 pincée de sel

Pour le glaçage sans sucre :

  • 50 g de crème de coco
  • 130 g de xylitol mixé finement
  • 1 demi jus de citron vert ou jaune

Préparation :

Le gâteau :

  1. Préchauffer votre four à 180° (th.6).
  2. Dans un saladier, battre au fouet le lait végétal avec l’huile, la compote de pommes, le sucre, la vanille liquide, la cannelle, le vinaigre de cidre, le bicarbonate alimentaire et le sel.
  3. Incorporer petit à petit les farines ainsi que les flocons. Bien mélanger.
  4. Verser les carottes râpées et mélanger une dernière fois.
  5. Huiler le moule et y verser la pâte.
  6. Enfourner le carrot cake pour 25 minutes. Vérifier la cuisson en piquant le coeur du gâteau avec la lame fine d’un couteau : cette dernière doit ressortir sèche.
  7. Sortir le gâteau du four et le laisser refroidir puis le démouler. Le laisser à nouveau refroidir complètement sur une grille.

Le glaçage :

  1. Une fois que le gâteau est totalement froid, couper les bords puis le couper en deux parts égales.
  2. Mélanger dans un petit bol le xylitol et la crème de coco. Ajouter un peu de jus de citron. Si le glaçage est trop épais, rajouter du jus de citron, s’il est trop liquide, rajouter du xylitol.
  3. Etaler une fine couche sur la première part de gâteau.
  4. Déposer la deuxième part par-dessus, et étaler une fine couche de glaçage sur le dessus.
  5. Saupoudrer du pralin pour la déco.
  6. Laisser prendre au frigo.

C’est prêt ! Ce gâteau se conserve très bien quelques jours au frigo. N’hésitez pas à le faire revenir un peu à température ambiante avant de le déguster, il n’en sera que meilleur !

img_3957

La liste des autres participants au jeu :

Boules énergétiques crues (ou bliss balls) au sésame noir {vegan, sans gluten, sans sucre raffiné}

Comme vous le savez – ou pas – j’ai commencé depuis maintenant plusieurs mois à faire attention à ma consommation, ainsi qu’à ma production de déchets. Dans ce but, j’ai progressivement éliminé les goûters et petits-déjeuners industriels (même si c’était bio, vegan, sans gluten, etc. il fallait voir le suremballage de ces petites gourmandises…). Je me suis alors mise à la recherche de recettes simples, rapides et qui se conservent très bien plusieurs jours (de 1 pour éviter le gaspillage, et de 2 parce qu’on n’a pas forcément envie de cuisiner tous les jours!). Les bliss balls, ou boules énergétiques crues,  m’ont parues être une bonne option pour rassasier une petite faim de façon saine tout en évitant la production de déchets majeurs et le gaspillage alimentaire. (pour aller à fond dans la démarche, je les garde dans un récipient hermétique en verre : à bas le papier d’alu ou le film plastique !) J’avais déjà testé une version fraîche et citronnée ici sur le blog.

Ces petites bombes énergétiques ne contiennent que de bonnes choses (surtout si on les choisit bio) : dattes medjool, amandes entières, cacao cru, graines de chia, purée de sésame et de noix de cajou, sirop d’agave ou encore baies de goji sont les délicieux ingrédients de la recette. Sans parler du topping dans lequel il faut rouler les petites boules : thé vert matcha, graines de sésame complet ou noir, ou bien ce dont vous avez envie ! Je suis partie de la recette de base de Galasblog que j’ai adaptée pour le thème du sésame noir. Même si ces bliss balls paraissent saines, ils ne faut pas trop en abuser car elles sont tout de même caloriques. (même si on pourrait dire que ce sont de « bonnes » calories)

 

La purée de sésame noir m’a été gentiment offerte par la chouette boutique Keimling pour que je puisse tester quelques-uns de leurs délicieux produits. J’avais déjà commandé chez eux et je commande toujours ponctuellement (dès que le stock de certains produits introuvables en vrac vers chez moi : grué de cacao, purées d’oléagineux, baies de goji… est épuisé) et je suis plus que satisfaite de leurs produits. Je ne peux que vous conseiller d’aller craquer pour quelques-unes de leurs saines gourmandises.

img_3950

img_3939

Recette : pour environ 10 boules de + ou – 20g chacune

Ingrédients : 2 dattes medjool (ou 4 petites) – 20 g d’amandes – 40 ml de purée de sésame noir – 40 ml de purée de noix de cajou – 2 c à s de graines de Chia – 2 c  à s de poudre de cacao cru – 2 c à s de sirop d’agave – 1 petite poignée de baies de Goji – de quoi rouler les boules (ici sésame noir, complet et thé vert matcha en poudre)

Préparation :

  1. La veille au soir, faire tremper les dattes et les amandes dans un petit bol d’eau froide. Le lendemain, les égoutter et faire sécher les amandes.
  2. Dans le bol d’un mixeur, réduire les amandes en poudre.
  3. Ajouter les dattes, les purées, les graines de chia, le cacao cru, le sirop d’agave et les baies de goji. Mixer jusqu’à ce que cela forme une boule de pâte.
  4. Prélever environ 20g de pâte et former une boule. Répéter jusqu’à épuisement de la pâte.
  5. Rouler vos boules dans les toppings que vous voulez, j’ai choisi des graines de sésame noir, de sésame complet et du thé matcha en poudre.
  6. Mettre au frais 1h minimum puis déguster. Les boules se conservent très bien plusieurs jours au frigo dans un récipient hermétique.

C’est prêt ! Bon appétit 😉

img_3933bed