Cheesecakes à la myrtille {sans sucre ajouté et sans cuisson}

Coucou à tous ! Il y a un moment déjà, j’ai commencé à diminuer la quantité de produits transformés et de sucre raffiné dans mon alimentation de tous les jours (à la fois pour ma santé, mais aussi pour réduire mes déchets) : fini les gâteaux de supermarchés, les plats préparés (quoique je n’en mangeais déjà pas trop avant, mais maintenant c’est plus du tout), etc. Et lorsque je pâtisse, j’aime souvent réduire les quantités de sucre qui sont parfois astronomiques dans certaines recettes.

Ici, c’est carrément d’un livre « sans sucre ajouté » que j’ai tiré cette recette. Ce sont des petits cheesecakes individuels sans sucre ajouté et sans cuisson. Le cheesecake est composé : d’une couche de « biscru » à base de dattes, de poudre d’amandes, de flocons d’avoine et d’huile de coco ; d’une couche de cream cheese / crème fraîche à la vanille ; et enfin d’une couche de confiture de myrtilles SSA (recette dans l’article) faite maison et de quelques myrtilles fraîches.

IMG_3301

Le cheesecake est vraiment bon car il est léger, peu sucré du coup (becs sucrés, passez votre tour!) et le parfum de la myrtille est juste top. Il se tient très bien (sans gélatine) et il est préférable de réaliser cette recette la veille pour le lendemain, pour que l’appareil à cheesecake soit bien frais.

Si vous voulez tenter une expérience SSA, je vous conseille ce dessert qui est simple, rapide à faire et délicieux ! 🙂

 

Recette : pour 5 cercles de 7,5 cm de diamètre ou un grand de 20 cm

Pour la confiture de myrtilles SSA :

  • 800g de myrtilles fraîches
  • 2 càs de jus de citron
  • 400ml de jus de raisin ou de myrtille non sucré

Pour les cheesecakes :

  • 80g de flocons d’avoine
  • 60g de dattes dénoyautées (je les ai faites tremper une nuit dans de l’eau pour les ramollir)
  • 80g d’amandes en poudre
  • 3 càs d’huile de coco fondue
  • 1 pincée de sel
  • 280g de creamcheese
  • 2 càc d’extrait de vanille
  • 250ml de crème fraîche épaisse
  • 280g de confiture de myrtilles
  • 1 poignée de myrtilles fraîches

 

Préparation :

Réaliser la confiture :

  1. Mettre les myrtilles dans une casserole à fond épais. Les mixer grossièrement à l’aide d’un pied mixeur. Ajouter le jus de citron et le jus de raisin.
  2. Porter à ébullition puis baisser le feu et laisser mijoter sans couvrir pendant 40 à 50 min jusqu’à ce que la préparation épaississe et réduise à la consistance souhaitée.
  3. Verser dans des bocaux et conserver au frais.

La veille de la dégustation, préparer les cheesecakes :

  1. Réduire les flocons d’avoine en une poudre fine. Ajouter les dattes, les amandes, l’huile de coco et le sel et mixer jusqu’à ce que tout soit mélangé.
  2. Répartir cette préparation dans 5 cercles de 7,5 cm de diamètre (ou un cercle de 20 cm) et la tasser uniformément avec le dos d’une cuillère. Placer au réfrigérateur.
  3. Pendant ce temps, battre le creamcheese, l’extrait de vanille et la crème fraîche jusqu’à ce que le mélange épaississe. (possibilité de rajouter un peu de sirop de coco à cette étape si vous le souhaiter). L’étaler sur la base du cheesecake et laisser prendre une nuit au frigo.

Le jour même, étaler un peu de confiture de myrtilles sur le dessus des cheesecakes et décorer de myrtilles fraîches. Démouler et servir immédiatement !

C’est prêt ! A déguster bien frais 🙂

IMG_3297b

IMG_3304

Publicités

Lait d’amande maison

Pour la première fois, j’ai essayé de faire mon lait végétal maison. J’ai choisi un lait d’amande car j’avais dans l’idée de faire des petits pains au lait d’amande. Munie de mon sac filtrant 100% pures fibres naturelles de chanvre Nookit et de mon Personal blender de Tribest, je me suis donc lancée dans la confection de ce délicieux breuvage.

J’ai suivi une recette toute bête qui préconise 100g d’amandes (bio de préférence) pour 1L d’eau de source, et sans sucre ajouté. Eh bien je suis vraiment satisfaite du résultat : rapide à faire, un lait délicieux avec un bon goût d’amande. Et je suis sûre que cela revient moins cher que de l’acheter en briques (= production de déchets, en plus).

IMG_2460

Le plus long en fait, c’est de faire tremper les amandes, car il leur faut minimum 8h de trempage (max 12h) pour pouvoir commencer la germination et ainsi libérer un inhibiteur d’enzyme = apports nutritifs améliorés et digestion facile assurée ! Mais passé ce petit détail, je n’hésiterais plus à faire mon lait végétal maison maintenant, c’est tellement meilleur.

IMG_2447

Recette : pour un peu moins d’1L de lait végétal

Ingrédients :

  • 100g d’amandes bio (ou cajou, noisettes…) trempées pendant 8 à 12h et rincées
  • 1L d’eau de source ou d’eau filtrée

Matériel :

  • un mixeur (pied mixeur, petit robot mixeur… pour moi le personal blender de Tribest)
  • de quoi filtrer (un sac filtrant permet d’éviter un maximum de résidus dans le lait)
  • un grand bol (cul de poule) avec bec verseur pour récupérer le lait

Préparation :

  1. Mixer les 100g d’amandes avec 500ml d’eau pendant 1 min.
  2. Vider la préparation dans votre sac filtrant au dessus d’un grand bol et presser le sac pour extraire le maximum de lait.
  3. Récupérer l’okara* (*résidus d’amandes broyées), le remettre dans le mixeur et mixer à nouveau avec 250ml d’eau. Filtrer.
  4. Répéter l’opération avec les 250ml restant.
  5. Laisser le lait reposer quelques instants avant de le transférer dans une bouteille ou une mason jar (ainsi les petits résidus qui auraient pu passer se retrouveront au fond).

C’est prêt ! Le lait végétal se conserve 4 à 5 jours dans le réfrigérateur.

Vous pouvez l’utiliser dans la préparation de pâtisseries (pains au lait, crêpes, pancakes…) mais aussi pour vos granolas, smoothies et autres gourmandises saines. Ne jetez pas l’okara ! Vous pouvez vous en resservir pour faire d’autres recettes (salées comme sucrées), comme par exemple ces mini cookies healthy à base d’okara.

 

Pâte de praliné maison {facile, rapide}

Cela faisait longtemps que j’avais envie d’essayer de faire du praliné maison, et après de longues hésitations, et surtout une rupture de praliné dans les commerces, j’ai décidé de tenter l’aventure. Seulement, je ne voulais pas une recette trop compliquée, rapide à faire et surtout qui me donnerait un résultat délicieux.

Cette recette, je l’ai trouvée sur Odelices. Elle est très simple à faire et ne demande que du sucre, des noisettes ou des amandes, une casserole et un blender ou robot mixeur (j’ai pour ma part utilisé un robot mixeur « bas de gamme » et ça a parfaitement fonctionné).

La pâte de praliné peut être utilisée comme pâte à tartiner pour les plus gourmands, ou bien pour parfumer des desserts comme des mousses, des crèmes… C’est tellement moins coûteux et plus gratifiant de la faire maison, laissez vous tenter ! 😉

12356599_1549483182009437_447056845_n

Ingrédients : pour un petit pot de praliné maison (d’un peu moins de 200g)

  • 100g de noisettes (ou d’amandes ou un mélange amandes-noisettes)
  • 100g de sucre en poudre

Préparation :

  1. Faites torréfier les noisettes à 180°C pendant une dizaine de minutes environ (il faut que les noisettes sentent bon et que la peau se craque et commence à foncer).
  2. Laissez refroidir les noisettes complètement avant d’enlever leur peau (soit en les frottant dans un torchon propre, soit en les pinçant avec les doigts)
  3. Avec le sucre en poudre, réalisez un caramel à sec. Mettez le sucre dans une casserole (plus elle est grande, mieux c’est) et faites chauffer à feu moyen jusqu’à obtenir un caramel coloré, mais pas trop foncé (sinon il sera amer).
  4. Lorsque le caramel est prêt, versez vos noisettes torréfiées dans la casserole et enrobez les rapidement de caramel puis étalez les noisettes caramélisées sur une feuille de papier sulfurisé ou sur un tapis de cuisine en silicone et laissez refroidir complètement.
  5. Cassez la plaque de noisettes caramélisées en gros morceaux si votre robot est performant, en petits s’il ne l’est pas. Comme le mien ne l’était pas, j’ai opté pour l’option « je mets mes morceaux de plaque dans un sac congélation et je viens frapper dessus à l’aide de mon rouleau à pâtisserie pour obtenir des petits morceaux et faciliter le mixage ».
  6. Mixez une première fois, vous obtenez du pralin. Continuez de mixer en faisant des pauses et ce jusqu’à obtenir la pâte de praliné.

Voilà c’est prêt ! Ensuite, laissez libre cours à votre imagination… et à votre gourmandise ! 🙂

10005415_147805715586832_500304145_n

Mes noisettes caramélisées 🙂