Pâte de praliné maison {facile, rapide}

Cela faisait longtemps que j’avais envie d’essayer de faire du praliné maison, et après de longues hésitations, et surtout une rupture de praliné dans les commerces, j’ai décidé de tenter l’aventure. Seulement, je ne voulais pas une recette trop compliquée, rapide à faire et surtout qui me donnerait un résultat délicieux.

Cette recette, je l’ai trouvée sur Odelices. Elle est très simple à faire et ne demande que du sucre, des noisettes ou des amandes, une casserole et un blender ou robot mixeur (j’ai pour ma part utilisé un robot mixeur « bas de gamme » et ça a parfaitement fonctionné).

La pâte de praliné peut être utilisée comme pâte à tartiner pour les plus gourmands, ou bien pour parfumer des desserts comme des mousses, des crèmes… C’est tellement moins coûteux et plus gratifiant de la faire maison, laissez vous tenter ! 😉

12356599_1549483182009437_447056845_n

Ingrédients : pour un petit pot de praliné maison (d’un peu moins de 200g)

  • 100g de noisettes (ou d’amandes ou un mélange amandes-noisettes)
  • 100g de sucre en poudre

Préparation :

  1. Faites torréfier les noisettes à 180°C pendant une dizaine de minutes environ (il faut que les noisettes sentent bon et que la peau se craque et commence à foncer).
  2. Laissez refroidir les noisettes complètement avant d’enlever leur peau (soit en les frottant dans un torchon propre, soit en les pinçant avec les doigts)
  3. Avec le sucre en poudre, réalisez un caramel à sec. Mettez le sucre dans une casserole (plus elle est grande, mieux c’est) et faites chauffer à feu moyen jusqu’à obtenir un caramel coloré, mais pas trop foncé (sinon il sera amer).
  4. Lorsque le caramel est prêt, versez vos noisettes torréfiées dans la casserole et enrobez les rapidement de caramel puis étalez les noisettes caramélisées sur une feuille de papier sulfurisé ou sur un tapis de cuisine en silicone et laissez refroidir complètement.
  5. Cassez la plaque de noisettes caramélisées en gros morceaux si votre robot est performant, en petits s’il ne l’est pas. Comme le mien ne l’était pas, j’ai opté pour l’option « je mets mes morceaux de plaque dans un sac congélation et je viens frapper dessus à l’aide de mon rouleau à pâtisserie pour obtenir des petits morceaux et faciliter le mixage ».
  6. Mixez une première fois, vous obtenez du pralin. Continuez de mixer en faisant des pauses et ce jusqu’à obtenir la pâte de praliné.

Voilà c’est prêt ! Ensuite, laissez libre cours à votre imagination… et à votre gourmandise ! 🙂

10005415_147805715586832_500304145_n

Mes noisettes caramélisées 🙂

Publicités

Comment torréfier et monder des noisettes ?

Coucou tout le monde ! Aujourd’hui je vous présente un article un peu spécial à propos d’une technique dont on se sert souvent en pâtisserie : la torréfaction – ici de noisettes – et ainsi pouvoir les monder (enlever leur peau). Torréfier, c’est quoi ? C’est une « opération qui consiste à traiter par la chaleur, au contact de l’air, certains produits alimentaires (café, cacao), le tabac, pour les déshydrater, développer certaines qualités aromatiques et faire apparaître la couleur brune » (dictionnaire du Larousse).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Bon, je n’ai aucune prétention de savoir parfaitement comment la réaliser, je n’ai fait aucune études dans le domaine de la pâtisserie. Mais on entend souvent qu’il faut les mettre très peu de temps (une dizaine de minutes) dans un four chaud (180°C). En plus d’augmenter la probabilité de les brûler, je ne trouve pas que la torréfaction soit super réussie, les peaux partent mal, le parfum des noisettes n’est pas réellement sublimé…

Moi je préfère les torréfier au four (traditionnel, je n’ai pas la chaleur tournante) très longtemps (environ 1h) et à température plus basse en remuant toutes les 5 à 10min environ. Cela nous mobilise beaucoup, mais le résultat est là : très peu de peaux sont restées sur mes noisettes, elles sont craquantes à souhait et leur parfum est juste divin.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Matériel : plaque de four à rebords (lèche-frites), papier sulfurisé, torchon propre et sec, ustensile en bois pour remuer les noisettes

Noisettes : jusqu’à environ 500g (moi j’en avais un paquet de 250g), quantité idéale pour qu’elles soient ni trop, ni pas assez serrées sur la plaque.

Étapes :

  1. Préchauffer le four (traditionnel) à 100°C.
  2. Sur une plaque allant au four, disposer du papier sulfurisé puis les noisettes en veillant à ce qu’elles soient assez serrées, mais sans se chevaucher.
  3. Lorsque le four est à température, enfourner les noisettes.
  4. Avec une cuillère en bois, les remuer régulièrement (toutes les 5 à 10min) sans les sortir du four de préférence. Vous allez voir la peau des noisettes craqueler et commencer à se décoller au fur et à mesure que vous les mélangerez.
  5. Lorsque les noisettes commencent à dégager un parfum fort et à brunir, les sortir et les verser directement sur un torchon pour arrêter la torréfaction.
  6. Enlever les noisettes brûlées s’il y en a (elles seront très amères) et laisser les noisettes torréfiées refroidir.
  7. Fermer le torchon pour former un ballotin, et frotter les noisettes entres-elles pour décoller leur peau.
  8. Si, lorsque cette étape est terminée, il reste encore quelques noisettes avec leur peau, les frotter dans vos mains et/ou s’aider de vos ongles. Il restera toujours quelques petites peaux, c’est normal. (et pas grave !)
  9. Conservez vos noisettes dans un récipient hermétique ou utilisez-les directement dans la préparation requise.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Personnellement, je les ai concassées pour pouvoir en saupoudrer par-ci, par là. Elles sont croquantes, et leur parfum est exquis, et sans aucune amertume. Je m’en suis servie par exemple pour ma recette de porridge chocolat, pomme et noisettes. Miam !